séparateurséparateur

ARCHIVES ECOUTER 2012

DON GIOVANNI de Mozart

Iildebrando d'arcangelo

 

Enfin un nouvel enregistrement capable de contester la suprématie des enregistrements plus anciens. Difficile de trouver actuellement meilleure distribution: elle est jeune, tonique et surtout terriblement convaincante. Les deux «Donnas» sont extraordinaires et supportent fort bien la comparaison avec Sutherland et Schwarzkopf. La Donna Anna de Diana Damrau et la Donna Elvira de Joyce DiDonato «crèvent l'écran» et subjuguent par leurs qualités vocales et dramatiques. Le Don Giovanni de D'Arcangelo frappe par sa noirceur, son absence complète de scrupules et une voix sombre et envoûtante. Pisaroni campe un Leporello vibrant, tonique, prêt à prendre la place de Don Juan. Villazon nous offre un Don Ottavio dense, intense, avec une voix solaire; enfin, un homme susceptible d'aider Donna Anna et non pas une figurine de porcelaine.
Le seul bémol vient peut-être, à part un Commandeur, un Masetto et une Zerline un peu en-dessous des autres interprètes, du chef (Yannick Nézet-Séguin) et de l'orchestre (Mahler Chamber Orchestra). Ils n'ont pas une ligne précise et hésitent entre le «dramma» et le «giocoso», sans réussir l'osmose parfaite. Contrairement aux chanteurs.

Yannick Nézet-Séguin, Mahler Chamber Orchestra, Ildebrando D'Arcangelo (Don Giovanni), Luca Pisaroni (Leporello), Rolando Villazon (Don Ottavio), Konstantin Wolff (Masetto), Vitalij Kowaljow (Il Commendatore), Diana Damrau (Donna Anna), Joyce DiDonato (Donna Elvira), Mojca Erdmann (Zerlina), 2012, DG (3CD)

 

pisaroni
Luca Pisaroni en Leporello

IMPRIMER

it | en | de

 
forum opéra sur facebook